Démolition – Diagnostic PEMD

Qu’est-ce qu’un Diagnostic PEMD ?

Depuis quelques années, ce diagnostic Produits-Équipements-Matériaux-Déchets est obligatoire lors d’opérations de déconstruction ou lors de rénovations significatives.

Ce diagnostic permet de lister, visualiser et de suivre l’avancement de chaque étape d’un projet.

Cela favorise une meilleure gestion des déchets, de la sécurité, mais aussi du projet en général.

Notre Expert :

Gaëtan Peltier
Directeur de travaux
Pôle AMO technique
16 ans d’expérience en réhabilitation sociale

Voici les étapes de ce diagnostic pendant lesquelles nous allons vous accompagner :

1 – Phase préparation de chantier

Les différentes démarches administratives sont réalisées par le mandataire :

  • Analyse de l’existant.
  • Rédaction des cahiers des charges de consultation des entreprises.
  • Permis de démolir.
  • Assistance au maître d’ouvrage pour les opérations de référé préventif.
  • Établissement de la Déclaration d’Intention de Commencement des Travaux (DICT) auprès des organismes concessionnaires, conformément au terme du décret n°91-1147.
  • Demande des CAP (Certificats d’Acceptation des Déchets) et DAP (Demande d’Acceptation Préalables).
  • Demandes éventuelles auprès des concessionnaires et demandes de voiries.
  • Vérifications des devis de concessionnaires.
  • Consignation des réseaux par les concessionnaires.
  • Affichage du permis de démolir.
  • Études et documents techniques à transmettre avant démarrage des travaux et validation des procédures d’exécution.
  • Constat d’état des lieux par huissier à chaque réception de zone de travaux.
  • Plan d’installation de chantier et plan de circulation des camions.
  • Plan de phasage de l’opération.
  • PPSPS suite à l’évaluation des risques propres au chantier.
  • Planning d’exécution détaillé.
  • Plan de retrait des Matériaux Contenant de l’Amiante (envoyé aux différents organismes de prévention).
  • Établissement du SOGED : Gestion des déchets, organisation des flux de chantier, du tri des déchets à la source, des filières de valorisation et du suivi des déchets.
  • Analyse environnementale par un (PAE) Plan d’Action Environnemental.
  • Déclaration de sous-traitance si besoin.
  • Note d’organisation entretien, réparation et stationnement des engins.
  • Liste des documents applicables.
  • Attestation d’Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux (AIPR)
  • Abattage d’arbres, dessouchage, débroussaillage.
  • Aménagement extérieur, voirie accès au chantier.

2 – Pré curage et tri des matériaux

La première phase est appelée “pré-curage” et consiste en la dépose des éléments pouvant présenter une gêne au bon déroulement des travaux de désamiantage. Il s’agit alors de déposer :

  • Les stocks de matériel et détritus abandonnés dans les bâtiments.
  • Les menuiseries en bois type placards, portes, les faux plafonds et habillages bois.
  • Les doublages et des isolants en murs, plafonds, et façades.
  • Les cloisonnements non-porteur préfabriqués ou plâtre.
  • Les équipements sanitaires, lavabos, WC, etc…
  • Les revêtements de sols souples non amiantés.

Les éléments dont la dépose entraînerait la dégradation des matériaux contenant de l’amiante doivent impérativement être laissés en place.

3 – Désamiantage et/ou déplombage puis repliement

Les travaux ont pour objet la dépose et le traitement des matériaux amiantés et/ou plomb conformément aux textes réglementaires après validation du plan de retrait par les organismes agréés.

  • Les démarches administratives.
  • L’analyse de risques.
  • Les moyens de protections collectifs et individuel.
  • Installation de chantier spécifique.
  • Mode opératoire de retrait des matériaux contenant de l’amiante et/ou plomb.
  • Conditionnement et évacuation.
  • Bordereau de suivi des déchets d’amiante (BSDA), et/ou plomb.

4 – Curage complet et tri des matériaux

La seconde phase du curage débute à l’achèvement des travaux de désamiantage et ou de déplombage.

Elle consiste en la dépose des éléments laissés en place lors du “pré-curage” :

  • Les éléments n’ayant pu être déposés parce qu’en contact avec les matériaux contenant de l’amiante.
  • Les menuiseries extérieures…

Resteront en place les étanchéités, la couverture, les maçonneries et béton armé, ainsi que les ferrailles et métaux.

Qui seront tries au sol au moyen d’une pelle hydraulique équipée d’une pince de tri.

5 – Préparation

Vérification avec point d’arrêt la réception des travaux de curage, de déplombage, de désamiantage et de la présence des protections des ouvrages conservés.

Isoler partiellement ou totalement la zone de travaux (barrières de protection, signalisation réglementaire, …) en interdisant la circulation et l’accès aux personnes non autorisées

Mise en œuvre de matelas amortisseur de choc en périphérique et de toutes les mesures de prévention correspondant à la technique de démolition choisie.

6 – Démolition mécanique

La démolition par “grignotage” est une technique qui limite les nuisances sonores et les poussières .

Cela nécessitera l’amené à pied d’œuvre d’une pelle hydraulique équipée d’une flèche avec croqueur à béton.

L’assistance, le tri sélectif et le chargement des matériaux au fur et à mesure de l’avancement des travaux d’abattage seront assurés par une autre pelle hydraulique équipée d’un godet rétro, pince de tri, et broyeur à béton.

Arrosage et brumisation permettent de rabattre les poussières, homme trafic pour fluidifier la circulation des engins et des riverains.

Documents qualités (fiche plans de contrôles, fiche de suivi d’exécution…)

7 – Évacuation superstructure et infrastructure

Utilisation de pelle hydraulique pour le chargement des camions.

Définition sur le nombre de rotations des camions.

Arrosage permanent pour rabattre les poussières, homme trafic pour fluidifier.

8 – Remblaiement / Compactage

Définition sur le nombre de rotations des camions.

Vérification de la qualité du remblai fiche de donnée des matériaux.

Compactage successif des couches.

9 – Réception

Assistance aux opérations de réception.

Validation des essais à la plaque (Les portances mesurées sont conformes à l’objectif.).

Vérification nettoyage absences de menus objets sur le site.

Remboursement des consommables (eau, électricité).

Plan de recollement.

Validation du DOE.

Pourquoi nous faire confiance ?

Une équipe :

  • Pluridisciplinaire aux compétences variées permettant une meilleure gestion de vos projets sur tous les plans.
  • Qui met la démarche de l’économie circulaire et la maquette BIM (building information modeling) au service d’une construction et d’une déconstruction plus vertueuses sur le plan environnemental.
  • À la pointe de la technologie.

Une expérience :

  • Depuis 1995.
  • 48 Collaborateurs.